La Houppa : Chansons de jeunesse et d'étudiants
Marcelle Capronnier dite LA HOUPPA en CD ! Encore une fois, Marianne Mélodie réussit ce tour de force de rendre hommage et justice à des Artistes injustement oubliés par les médias. Reine incontestée de la gaieté, la voici dans 25 refrains inoubliables du patrimoine français.
: Les moines de ...En savoir +
Saint Bernardin - La femme du roulier - Le plus beau pompier - La fille du moulin - La belle Eléonore - Les quatre-vingt chasseurs - Mon père va marier sa fille - En suivant la noubaEn suivant la nouba - Sur la route de Louviers - Ma femme est morte - La ronde des cocus - Les filles de Gennevilliers - Cochon d’navets - La mariée - Le joueur de luth - Les mères d’à présent - Les godillots sont lourds - La femme du sergent - Son petit jupon  - Son voile qui volait - Quand les matelots - La dernière batelière de la Volga - Les gars du Quartier Latin - Chevaliers de la Table Ronde  - Ah ! La Marguerite

La Houppa : Chansons de jeunesse et d'étudiants Disponible
9.90 €
Réf. 4733.341
Ajouter au panier
4/ 4 sur 1 avis > Voir les avis clients

Descriptif complet :
La Houppa : Chansons de jeunesse et d'étudiants

Marcelle Capronnier dite LA HOUPPA en CD ! Encore une fois, Marianne Mélodie réussit ce tour de force de rendre hommage et justice à des Artistes injustement oubliés par les médias. Reine incontestée de la gaieté, la voici dans 25 refrains inoubliables du patrimoine français.
: Les moines de Saint Bernardin - La femme du roulier - Le plus beau pompier - La fille du moulin - La belle Eléonore - Les quatre-vingt chasseurs - Mon père va marier sa fille - En suivant la noubaEn suivant la nouba - Sur la route de Louviers - Ma femme est morte - La ronde des cocus - Les filles de Gennevilliers - Cochon d’navets - La mariée - Le joueur de luth - Les mères d’à présent - Les godillots sont lourds - La femme du sergent - Son petit jupon  - Son voile qui volait - Quand les matelots - La dernière batelière de la Volga - Les gars du Quartier Latin - Chevaliers de la Table Ronde  - Ah ! La Marguerite

GOURAYA, 13/07/2017

C'était une femme formidable que j'ai très bien connue

Haut de page