Nos artistes chantent les succès de Casimir Oberfeld
Casimir Oberfeld est l’un des plus grands compositeurs de chansons, de revues, d’opérettes et de musiques de film de l’entre-deux guerre. En novembre 1943, cet homme d’origine juive est arrêté, déporté à Auschwitz. Il meurt de froid en janvier 1945. Nous rendons hommage à celui qui a enchanté la ...En savoir +
France entre 1925 et 1939, par ses compositions populaires pour Mistinguett, Maurice Chevalier, Fernandel, Milton et Arletty. Dans cette anthologie sont réunis les succès du compositeur (“C’est pour mon papa”, “C’est vrai”, “Félicie aussi”, “Paris sera toujours Paris”) et des enregistrements rares réédités pour la première fois. Une anthologie historique indispensable.
Succès Populaires : - Mistinguett : C’est vrai - Maurice Chevalier : J’ai peur de coucher tout seul - Mad Rainvyl : Je r’vois paname - Adrien Lamy : Si j’étais demoiselle - Berthe Sylva : A Paname un soir - Marguerite Gilbert : Au café de la grosse Pauline - Marguerite Gilbert : Quand j’entends la musique - Félix Paquet : Anna ! Anna ! - Albert Prejean : Lorsque je veux - Marguerite Gilbert : C’est pour l’amour qu’on fait tous ces trucs-là - Fernandel : Je vais au zoo avec zizi - Ray Ventura Et Ses Collégiens : Le tzigane jouait toujours - Fernandel : Félicie aussi - Fernandel : Idylle à bois-le-roi - Mistinguett : Je vous ai reconnu - Fernandel : Francine - Maurice Chevalier : Paris sera toujours paris - Betty Spell : Ramon - Berthe Coppi : La petite boîte à rimmel - Fernandel : Alors ils l’ont fait - La pouponniere (1932) : Davia : Je n’savais pas que c’était ça - La pouponniere (1932) : René Koval : Si les taxis n’avaient - La pouponniere (1932) : Germaine Roger : Papa - Le rosier de madame husson (1937) : Germaine Duclos Et Fernandel : Je te veux - Le rosier de madame husson (1937) : Germaine Duclos Et Fernandel : L’amour est un mystère - Le rosier de madame husson (1937) : Darcelys : Depuis que je connais - Chanson de Films : - Georges Milton : C’est pour mon papa Du film 'Le roi des resquilleurs (1930)' - Florelle1 : Je n’peux pas vivre sans toi Du film 'Mon cœur incognito (1930)' - Georges Milton : Emilienne (c’est-y toi ?) Du film 'La bande a bouboule (1931)' - Fernand Gravey : Mes souvenirs pour moi sont des richesses Du film 'Un homme en habit (1931)' - Bach : Je suis brac … Du film 'L’affaire blaireau (1931)' - Arletty : La femme est faite pour l’homme Du film 'Une idee folle (1932)' - Armand Bernard : Antoinette Du film 'Conduisez-moi, madame (1932)' - Armand Bernard : La margoton du bataillon Du film 'La margoton du bataillon (1933)' - Georges Milton : Ca ne fait rien si on rigole Du film 'Bouboule 1er, roi des negres (1934)' - Jean Cyrano : Ah ! Que c’est beau une femme nue Du film 'On a trouve une femme nue (1934)' - Fernandel : Quand on est obligeant Du film 'Ferdinand le noceur (1935)' - Adrien Lamy : La langue entortillée ou j’ai la langue qui fait des nœuds Du film 'La caserne e - Adrien Lamy : Pourquoi se biler pour rien Du film 'Lune de miel (1935)' - Adrien Lamy : Ah l’amour Du film 'La famille du pont biquet (1935)' - Mistinguett : Pour être heureux … chantez ! Du film 'Rigolboche (1936)' - Maurice Chevalier : Les mots qu’on voudrait dire Du film 'Avec le sourire (1936)' - Fernandel : Les dégourdis Du film 'Les degourdis de la 11e (1937)' - Fernandel : L’amour incompris Du film 'Le schpountz (1937)' - Jeanne Aubert : Pourquoi pas vous, monsieur ? Du film 'Une femme qui se partage (1937)' - Fernandel : Ne me dis plus : tu Du film 'Barnabe (1938)' - Fernandel : Si je jouais du trombone Du film 'Tricoche et cacolet (1938)' - Fernandel : Un dur, un vrai, un tatoué Du film 'Raphael le tatoue (1938)' - Fernandel : Ernestito Du film 'Ernest le rebelle (1938)' - Fernandel : Je suis une petite nature Du film 'Les cinq sous de lavarede (1939)' - Fernandel, Alice Deneige Et Ginette Dubois Fernandel : You-houh ! Du film 'Monsieur hector (1940)' - L'accordéoniste Fredo Gardoni et son ense

Nos artistes chantent les succès de Casimir Oberfeld - Les Chansons de ma jeunesse Disponible
7.90 €
9.90 €
Réf. 7465.347
Ajouter au panier

Descriptif complet :
Nos artistes chantent les succès de Casimir Oberfeld

Casimir Oberfeld est l’un des plus grands compositeurs de chansons, de revues, d’opérettes et de musiques de film de l’entre-deux guerre. En novembre 1943, cet homme d’origine juive est arrêté, déporté à Auschwitz. Il meurt de froid en janvier 1945. Nous rendons hommage à celui qui a enchanté la France entre 1925 et 1939, par ses compositions populaires pour Mistinguett, Maurice Chevalier, Fernandel, Milton et Arletty. Dans cette anthologie sont réunis les succès du compositeur (“C’est pour mon papa”, “C’est vrai”, “Félicie aussi”, “Paris sera toujours Paris”) et des enregistrements rares réédités pour la première fois. Une anthologie historique indispensable.
Succès Populaires : - Mistinguett : C’est vrai - Maurice Chevalier : J’ai peur de coucher tout seul - Mad Rainvyl : Je r’vois paname - Adrien Lamy : Si j’étais demoiselle - Berthe Sylva : A Paname un soir - Marguerite Gilbert : Au café de la grosse Pauline - Marguerite Gilbert : Quand j’entends la musique - Félix Paquet : Anna ! Anna ! - Albert Prejean : Lorsque je veux - Marguerite Gilbert : C’est pour l’amour qu’on fait tous ces trucs-là - Fernandel : Je vais au zoo avec zizi - Ray Ventura Et Ses Collégiens : Le tzigane jouait toujours - Fernandel : Félicie aussi - Fernandel : Idylle à bois-le-roi - Mistinguett : Je vous ai reconnu - Fernandel : Francine - Maurice Chevalier : Paris sera toujours paris - Betty Spell : Ramon - Berthe Coppi : La petite boîte à rimmel - Fernandel : Alors ils l’ont fait - La pouponniere (1932) : Davia : Je n’savais pas que c’était ça - La pouponniere (1932) : René Koval : Si les taxis n’avaient - La pouponniere (1932) : Germaine Roger : Papa - Le rosier de madame husson (1937) : Germaine Duclos Et Fernandel : Je te veux - Le rosier de madame husson (1937) : Germaine Duclos Et Fernandel : L’amour est un mystère - Le rosier de madame husson (1937) : Darcelys : Depuis que je connais - Chanson de Films : - Georges Milton : C’est pour mon papa Du film 'Le roi des resquilleurs (1930)' - Florelle1 : Je n’peux pas vivre sans toi Du film 'Mon cœur incognito (1930)' - Georges Milton : Emilienne (c’est-y toi ?) Du film 'La bande a bouboule (1931)' - Fernand Gravey : Mes souvenirs pour moi sont des richesses Du film 'Un homme en habit (1931)' - Bach : Je suis brac … Du film 'L’affaire blaireau (1931)' - Arletty : La femme est faite pour l’homme Du film 'Une idee folle (1932)' - Armand Bernard : Antoinette Du film 'Conduisez-moi, madame (1932)' - Armand Bernard : La margoton du bataillon Du film 'La margoton du bataillon (1933)' - Georges Milton : Ca ne fait rien si on rigole Du film 'Bouboule 1er, roi des negres (1934)' - Jean Cyrano : Ah ! Que c’est beau une femme nue Du film 'On a trouve une femme nue (1934)' - Fernandel : Quand on est obligeant Du film 'Ferdinand le noceur (1935)' - Adrien Lamy : La langue entortillée ou j’ai la langue qui fait des nœuds Du film 'La caserne e - Adrien Lamy : Pourquoi se biler pour rien Du film 'Lune de miel (1935)' - Adrien Lamy : Ah l’amour Du film 'La famille du pont biquet (1935)' - Mistinguett : Pour être heureux … chantez ! Du film 'Rigolboche (1936)' - Maurice Chevalier : Les mots qu’on voudrait dire Du film 'Avec le sourire (1936)' - Fernandel : Les dégourdis Du film 'Les degourdis de la 11e (1937)' - Fernandel : L’amour incompris Du film 'Le schpountz (1937)' - Jeanne Aubert : Pourquoi pas vous, monsieur ? Du film 'Une femme qui se partage (1937)' - Fernandel : Ne me dis plus : tu Du film 'Barnabe (1938)' - Fernandel : Si je jouais du trombone Du film 'Tricoche et cacolet (1938)' - Fernandel : Un dur, un vrai, un tatoué Du film 'Raphael le tatoue (1938)' - Fernandel : Ernestito Du film 'Ernest le rebelle (1938)' - Fernandel : Je suis une petite nature Du film 'Les cinq sous de lavarede (1939)' - Fernandel, Alice Deneige Et Ginette Dubois Fernandel : You-houh ! Du film 'Monsieur hector (1940)' - L'accordéoniste Fredo Gardoni et son ense

Haut de page