Vive Vincent Scotto
Le Roi de la Chanson Populaire !
Ce grand musicien mélodiste a composé 4000 Chansons, 200 musiques de films et 60 opérettes !

CD1"Cinquante ans de chansons de Vincent Scotto" (1905-1930) : Bourvil : La petite Tonkinoise - Adrien Gallon : Ah ! Si vous voulez d’l’amour - Gaston
...En savoir +
Ouvrard : Le p’tit objet - Jean Lumière : Ton cœur a pris mon cœur - Paul Péri : La ronde du soir - Bourvil : Caroline, Caroline - Pierre Hiegel et Mathe Altery : Mariez-vous donc - Paul Péri : Sous les ponts de Paris - Raymond Legrand et son Orchestre : Voici la lune - Paul Péri : Le petit boscot - Raymond Legrand et son Orchestre : J’adore les brunes - Andrex : Allons-y doucement - Raymond Legrand et son Orchestre : Amoureuse balade - Pierre Laurent : Celle que j’aime est parmi vous - Paul Péri : Quand on fait le même chemin - Simone Langlois : Les mômes de la cloche - Andrex : Près de la Porte Saint-Denis - Raymond Legrand et son Orchestre : Nous avons tous fait ça - Raymond Legrand et son Orchestre : Le cri du Poilu - Simone Langlois : Tout autour des tours de Notre-Dame - Bourvil : Elle vendait des p’tits gâteaux - Raymond Legrand et son Orchestre : Si vous aimez les fleurs - Jean Lumière : Les baisers - Paul Péri : La vipère - Raymond Legrand et son Orchestre : Tu me demandes si je t’aime - Georges Milton : Le trompette en bois - Paul Péri : Les chevaliers de la purée - Bourvil : C’est Séraphin - Raymond Legrand et son Orchestre : Le tango de Lola - Georges Guéthary : Mon Paris (Ah ! Qu’il était beau mon village) - Léon Raiter : Rosalie est partie - Simone Real : Où est-il donc - Andrex : J’ai rêvé d’une fleur - Pierre Laurent : Le tango du chat - Raymond Legrand et son Orchestre : Zou ! Un peu d’aïoli - Andrex : Miette - Mathé Altery : J’ai deux amours - Premières chansons, premiers succès : Georgel : Sous les ponts de Paris - Perchicot : Ah ! C’que c’est beau l’Exposition - Frehel : Toute pâle - Felix Mayol : Elle prend l’boul’vard Magenta - Albert Prejean : La déclaration d’amour par phonographe - La Palma : Dis-moi tout bas - Marcel’s : Quand on s’aime bien tous les deux - Léon Raiter : Viens à l’Exposition - Lucienne Boyer : Sans toi - Max Rejean : Tango mystérieux - Gaston Ouvrard : J’ne suis pas bien portant -
CD2 Les éternelles (1930-1945) : Fernandel : A cause du bilboquet - Jean Lumière : Campanile - Mistinguett : Sous les ponts (revue du Casino de Paris "Paris qui brille") - Alibert : Elle est fière - Réda Caire : A la renverse - Jane Stick : Les entourloupettes - Gilles Et Julien : Y a du tangage - O’dett : La Roustalamagna - Cora Madou : Sur le port de Marseille - Ray Ventura et ses Collégiens : Elle a - Bruno Clair : Sérénade à Léna - Berthe Sylva : Brouillards - Clément Duhour : Tout mon rêve est dans vos yeux - Darcelys : Elles ont la tricotine - Line Viala : Pourvu qu’on s’aime - Maurice Chevalier : C’est mon petit doigt - Jean Sirjo : Pour s’aimer - Lina Tosti : Pescadore… Addio l’amore - Gaston Ouvrard : Mes tics (Je fais comme ceci) - Tino Rossi : Bambinella - Yane Granier : Mon seul amour - Jaime Plana : Mucho… Muchachita - André Claveau : Un bruit de sabots - Damia : Depuis que les bals sont fermés - Toni Bert : Chut… Chut… Chut… Méfiez-vous - Mona Goya : L’aventure est au coin de la rue - Alibert et Mireille Bard : Des Sablettes à Tamaris - Henri Jossy : Hymne du sport - José Luccioni : Montagnes de chez nous -
CD3 Airs d’Opérettes et Chansons de films (1930-1952) : Alibert, Gilles Et Gorlett : La partie de pêche - Darcelys : L’amour est une étoile - Alibert : Fais pas l’couillon - Mireille Ponsard et Josselin : Un petit cabanon "Comme un mouchoir de poche" - Darcelys : Le plaisir de la pêche - Mireille Bard et Alibert : Le petit bal de la Belle-de-Mai - Lina Walls : Violettes - Paulette Merval et Marcel Merkes : Soirée merveilleuse - Paulette Merval et Marcel Merkes : Les amants de Venise - Jean Cyrano : Ceux qui n’l’ont pas fait - Bach : Dans la

- Le plus bel hommage jamais rendu à Vincent Scotto, disparu il y a tout juste un demi-siècle !
- « Je laisse tout Wagner pour une chanson de Vincent Scotto. » (Georges Brassens)
Vive Vincent Scotto Disponible
21.90 €
Réf. 9801.242
Ajouter au panier

Descriptif complet :
Vive Vincent Scotto

Le Roi de la Chanson Populaire !
Ce grand musicien mélodiste a composé 4000 Chansons, 200 musiques de films et 60 opérettes !

CD1"Cinquante ans de chansons de Vincent Scotto" (1905-1930) : Bourvil : La petite Tonkinoise - Adrien Gallon : Ah ! Si vous voulez d’l’amour - Gaston Ouvrard : Le p’tit objet - Jean Lumière : Ton cœur a pris mon cœur - Paul Péri : La ronde du soir - Bourvil : Caroline, Caroline - Pierre Hiegel et Mathe Altery : Mariez-vous donc - Paul Péri : Sous les ponts de Paris - Raymond Legrand et son Orchestre : Voici la lune - Paul Péri : Le petit boscot - Raymond Legrand et son Orchestre : J’adore les brunes - Andrex : Allons-y doucement - Raymond Legrand et son Orchestre : Amoureuse balade - Pierre Laurent : Celle que j’aime est parmi vous - Paul Péri : Quand on fait le même chemin - Simone Langlois : Les mômes de la cloche - Andrex : Près de la Porte Saint-Denis - Raymond Legrand et son Orchestre : Nous avons tous fait ça - Raymond Legrand et son Orchestre : Le cri du Poilu - Simone Langlois : Tout autour des tours de Notre-Dame - Bourvil : Elle vendait des p’tits gâteaux - Raymond Legrand et son Orchestre : Si vous aimez les fleurs - Jean Lumière : Les baisers - Paul Péri : La vipère - Raymond Legrand et son Orchestre : Tu me demandes si je t’aime - Georges Milton : Le trompette en bois - Paul Péri : Les chevaliers de la purée - Bourvil : C’est Séraphin - Raymond Legrand et son Orchestre : Le tango de Lola - Georges Guéthary : Mon Paris (Ah ! Qu’il était beau mon village) - Léon Raiter : Rosalie est partie - Simone Real : Où est-il donc - Andrex : J’ai rêvé d’une fleur - Pierre Laurent : Le tango du chat - Raymond Legrand et son Orchestre : Zou ! Un peu d’aïoli - Andrex : Miette - Mathé Altery : J’ai deux amours - Premières chansons, premiers succès : Georgel : Sous les ponts de Paris - Perchicot : Ah ! C’que c’est beau l’Exposition - Frehel : Toute pâle - Felix Mayol : Elle prend l’boul’vard Magenta - Albert Prejean : La déclaration d’amour par phonographe - La Palma : Dis-moi tout bas - Marcel’s : Quand on s’aime bien tous les deux - Léon Raiter : Viens à l’Exposition - Lucienne Boyer : Sans toi - Max Rejean : Tango mystérieux - Gaston Ouvrard : J’ne suis pas bien portant -
CD2 Les éternelles (1930-1945) : Fernandel : A cause du bilboquet - Jean Lumière : Campanile - Mistinguett : Sous les ponts (revue du Casino de Paris "Paris qui brille") - Alibert : Elle est fière - Réda Caire : A la renverse - Jane Stick : Les entourloupettes - Gilles Et Julien : Y a du tangage - O’dett : La Roustalamagna - Cora Madou : Sur le port de Marseille - Ray Ventura et ses Collégiens : Elle a - Bruno Clair : Sérénade à Léna - Berthe Sylva : Brouillards - Clément Duhour : Tout mon rêve est dans vos yeux - Darcelys : Elles ont la tricotine - Line Viala : Pourvu qu’on s’aime - Maurice Chevalier : C’est mon petit doigt - Jean Sirjo : Pour s’aimer - Lina Tosti : Pescadore… Addio l’amore - Gaston Ouvrard : Mes tics (Je fais comme ceci) - Tino Rossi : Bambinella - Yane Granier : Mon seul amour - Jaime Plana : Mucho… Muchachita - André Claveau : Un bruit de sabots - Damia : Depuis que les bals sont fermés - Toni Bert : Chut… Chut… Chut… Méfiez-vous - Mona Goya : L’aventure est au coin de la rue - Alibert et Mireille Bard : Des Sablettes à Tamaris - Henri Jossy : Hymne du sport - José Luccioni : Montagnes de chez nous -
CD3 Airs d’Opérettes et Chansons de films (1930-1952) : Alibert, Gilles Et Gorlett : La partie de pêche - Darcelys : L’amour est une étoile - Alibert : Fais pas l’couillon - Mireille Ponsard et Josselin : Un petit cabanon "Comme un mouchoir de poche" - Darcelys : Le plaisir de la pêche - Mireille Bard et Alibert : Le petit bal de la Belle-de-Mai - Lina Walls : Violettes - Paulette Merval et Marcel Merkes : Soirée merveilleuse - Paulette Merval et Marcel Merkes : Les amants de Venise - Jean Cyrano : Ceux qui n’l’ont pas fait - Bach : Dans la
- Le plus bel hommage jamais rendu à Vincent Scotto, disparu il y a tout juste un demi-siècle !

Haut de page